Guy Dessauges

Blog

Le Principe d'incertitude

Ajouté le 17 oct. 2003

"J'évite les théories aussi bien sur l'art en général que pour ma peinture en particulier.
Je parlerais plutôt de nécessité intérieure composée d'impulsions très simples: l'odeur de la peinture ...l'écrasement de la couleur sur le support... l'envie de mettre du rouge à côté du vert, puis d'un certain rouge à côté d'un certain vert ! ...Puis de transformer ces mélanges en paysage, puis en une composition avec des personnages... uniquement pour le plaisir, sans ambition, juste pour voir....
Parfois, vous êtes surpris du résultat surgissant de ce désordre. Du fond de soi émergent des formes insoupçonnées venant du subconscient et qui sont aussi réelles que les pensées de l'état présent...Cela vient d'un sentiment inconscient parallèle au conscient mais caché dans l'ombre... parfois ces surgissements se sont partiellement emmêlés; deux extrêmes se font jour sans ménagement... Par exemple, un paysage harmonique et bucolique, mêlé à une scène de diableries... genre tentation de Saint-Antoine ! On peut choisir l'impulsion la plus forte...ou sans tergiverser, composer avec les deux images... Ce qui peut donner une oeuvre comme la kermesse de Rubens, ou une composition de Breughels, entre le paradis et l'enfer, ou encore la tentation de Saint-Antoine de Max Ernst !...C'est à ce moment là que commence la création. Toutefois même en essayant de tout dire, il faut choisir, c'est le commencement de l'aventure.
Pour ne rien perdre de mon énergie, je travaille sur plusieurs tableaux à la fois. Même si je sais qu'un seul survivra, qui, d'ailleurs ne sera pas nécessairement bon, je le garde comme témoin en sursis ! "

Extrait du Tome 4 :
Le principe d'incertitude
Une vie d'artiste.
Guy Dessauges

Créé avec Artmajeur